GitLab ou comment avoir son serveur Git auto-hébergé

0 comments

Posted on 13th octobre 2014 by cschwartz in Informatique |Open Source |Scripts |Versionning

, , , , ,

Bonjour

Ca fait un certain temps que je me dis qu’il faudrait que je fasse du versionning de mes fichiers en particulier de mes scripts et tout centraliser dans un dépôt commun.

Après avoir testé par mal de chose comme :

  • GitHub (gratuit mais uniquement pour des repositories public) et ne voulant pas payer pour ça, je l’ai éliminé de la liste.
  • Venait ensuite Bitbucket que j’avais retenu dans ma short list mais bon ça reste externalisé.

Ce week end on m’a parlé de GitLab et j’ai donc été « forcé » de tester, et j’avoue que je l’ai adopté.

Avoir son propre serveur Git auto-hébergé ça n’a pas de prix.

Dans un premier nous allons voir l’installation qui est des plus simple, il suffit de vous rendre sur la page dédié à votre version d’OS pour moi Ubuntu 12.04 et de suivre les quelques lignes ci dessous :

wget https://downloads-packages.s3.amazonaws.com/ubuntu-12.04/gitlab_7.3.2-omnibus-1_amd64.deb
apt-get install openssh-server
apt-get install postfix # Select 'Internet Site', using sendmail instead also works, exim has problems
dpkg -i gitlab_7.3.2-omnibus-1_amd64.deb

Puis une fois ces commandes passées, il faut éditer le fichier /etc/gitlab/gitlab.rb pour rajouter l’adresse externe de votre serveur Git

nano /etc/gitlab/gitlab.rb
# Change the external_url to the address your users will type in their browser
external_url 'http://git.domaine.fr

Une fois ce fichier modifié on lance la configuration de l’application avec la commande :

gitlab-ctl reconfigure

Une fois la procédure de configuration terminé vous pouvez vous connecter à l’adresse suivante http://git.domaine.fr avec le compte par défaut qui est :

Utilisateur : root

Password : 5iveL!fe

Il ne vous reste plus qu’à configurer votre GitLab et créer votre premier projet.

Découverte du plugins check_snmp_int pour Nagios

0 comments

Posted on 9th juin 2013 by cschwartz in Informatique |Linux |Monitoring |Non classé |Open Source |Scripts

, , , , , , , ,

Bonjour à tous

Ce week end, j’ai décidé d’abandonner mon visio pour mon infra privée, beaucoup trop embêtant à maintenir (surtout sous Mac OS) et donc j’ai décidé d’utiliser mon nagios encore un peu plus.

En cherchant comment utiliser le plugin check_snmp pour monitorer les interfaces de mon switch, je me suis rendu compte que je rencontré quelques problèmes pour la mise en place des alertes de types Critical & Warning.

Je suis tombé sur le site du plugin check_snmp_int qui fait exactement ce que j’ai besoin et d’une facilité déconcertante.

Pour la mise en place rien de plus simple

cd /usr/local/nagios/libexec
wget http://nagios.manubulon.com/check_snmp_int.pl
chmod +x check_snmp_int.pl
mv check_snmp_int.pl check_snmp_int

Niveau utilisation tout aussi simple

Get help ./check_snmp_int.pl -h
List all interfaces ./check_snmp_int.pl -H 127.0.0.1 -C public -n zzzz -v
snmpv3 login ./check_snmp_int.pl -H 127.0.0.1 -l login -w passwd
Check eth0 interface is up ./check_snmp_int.pl -H 127.0.0.1 -C public -n eth0 -r
Check that all eth interface are up ./check_snmp_int.pl -H 127.0.0.1 -C public -n eth
Check that all ppp interface are down ./check_snmp_int.pl -H 127.0.0.1 -C public -n ppp -i
Check that all eth interface are administratively up ./check_snmp_int.pl -H 127.0.0.1 -C public -n eth -a
Check that FastEternet0/11 to 0/14 are up (Cisco) ./check_snmp_int.pl -H 127.0.0.1 -C public -n « Fast.*0.1[1234] »
Check the eth0 usage
Note : no critical inbound (0)
./check_snmp_int.pl -H 127.0.0.1 -C public -n eth0 -k -w 200,400 -c 0,600

Après rien de plus simple pour avoir l’état rapidement des ses interfaces réseaux de son switch par exemple un HP Procurve 2524 pour ma part

./check_snmp_int -H Mon_Switch -C public -n 15 -r

Me sert à récupérer l’état de l’interface 15 de mon switch.

Le tout intégré dans NConf et le tour est joué.

Je vous souhaite une bonne fin de dimanche soir et à très vite.

Initiation à Fabric – Administration à distance de serveurs

0 comments

Posted on 12th novembre 2011 by cschwartz in Informatique |Linux |Open Source |Scripts

, , , , , ,

Bonjour à tous

Hier en fin d’après midi, un ami (informaticien) est passé prendre le café, moment d’échange et forcément on parle d’informatique.

Je lui dit qu’il faut absolument que je trouve un moyen de lancer des commandes en même temps sur une ferme de serveurs, dans un premier temps pour résoudre le problème récurrent des mises à jour à faire sur chaque machine.

Marre de me connecter sur toutes les machines dès qu’une mise à jour pointe le bout de son nez, et sur ce il me dit tout simplement « Ben utilise Fabric c’est la pour ça ».

En cette fin de samedi après midi je me penche donc ce jour sur la question, en relisant entre autre l’article de Emile « iMil » Heitor dans le numéro 135 de Linux Magazine / France de février de cette année.

Mon environnement de test est le suivant :

  • Une VM avec une ubuntu server 10.04 à jour sans aucun paquet spécifiques servant de serveur Fabric (et également de client)
  • Une seconde VM ubuntu server 10.04 servant de client à Fabric
  • Un échange de clé ssh pour l’accès de la VM serveur à la VM cliente

L’installation de Fabric est nécessaire uniquement sur une seule machine du parc, tous le reste ce fait via ssh vers les autres machines ce qui est en soit déjà une bonne chose.

Une installation tout ce qu’il y a de plus classique :

aptitude install fabric

L’installation via aptitude (et non apt-get) prend en compte les dépendances c’est à dire qu’au final trois paquets sont installés :

  • fabric
  • python-crypto
  • python-paramiko

Ensuite rien de plus n’est nécessaire pour notre première utilisation de Fabric passons donc à la configuration :

(more…)